mercredi 7 août 2019

Mario ou la salopette du plombier (enfin pas tout à fait!)

L'été approchant, j'ai eu envie d'une salopette. 

Au départ j'avais surtout repéré celle de Marilla Walker - Robert Dungaress Collection - qui est vraiment très chouette avec beaucoup de possibilités de variations mais j'ai finalement jeté mon dévolu sur la salopette Mario de Delphine et Morissette.


// Le patron


La planche de patrons est tracée à la main et certaines pièces se superposent : j'avais lu des commentaires plutôt négatifs sur ces points. Perso, cela ne m'a pas gênée.
Les pièces superposées sont celles de la bavette et de sa doublure. La ceinture et les bretelles sont à tracer soi-même.
Point positif: les marges de 1cm sont incluses.


// La couture


La couture s'est bien passée.
Les explications sont succintes mais il y a un pas à pas sur le blog qui rend la couture plus simple.
Même la fausse braguette qui me faisait peur s'est bien passée.


Le tissu est un mélange coton et tencel que j'avais acheté l'été dernier lors de notre passage chez les parents. 
Il est facile à coudre mais a tendance à se froisser facilement, comme on le voit bien sur les photos 😥.


// Les péripéties


Le métrage

J'ai réussi à tout caser dans 1,5 m de tissu mais c'était vraiment très / trop juste.
J'ai réalisé la doublure de la ceinture et les fonds de poches dans un autre tissu pour que ça rentre.


Je me suis malheureusement trompée entre les poches et les fonds de poches donc il a fallu que je rafistole des fonds de poche (ou les poches - je ne sais plus) avec des micro-chutes... un peu galère...

Conclusion : 1,5 m c'est vraiment trop juste - surtout quand on fait des bourdes comme cela m'arrive souvent...


La taille

Concernant la taille, j'avais lu que la salopette taillait correctement. 
En suivant le barême des tailles, j'ai cousu un 36 mais c'était vraiment trop large au niveau des hanches et le dos baillait.
J'ai repris au niveau de la ceinture en enlevant 4 cm de chaque côté et en rattrapant la ligne initial du patron au niveau du bas de la poche.
J'aurais pu enlever un peu moins pour garder un aspect un peu plus loose mais franchement j'avais pas super envie de tout découdre et recoudre pour 1 cm de chaque côté.

// Conclusion


Arrivée au bout de ce projet semé d'embûches, j'ai réalisé que j'avais suffisamment de pantalons pour l'été mais que je manquais cruellement de shorts et qu'en laissant cette salopette avec une longueur de pantalon, je risquais de ne pas beaucoup la porter.
... sans compter le risque qu'on me demande de déboucher un évier ou des conseils pour planter des carottes...
J'ai donc fini par la tailler en short!
Au final, elle est très confortable. Je l'ai portée à plusieurs reprises pendant les vacances.

Ci-dessous une photo (pourrie) de la version longue et ensuite de la version short.





// En synthèse


> Taille : 36 mais il vaut mieux partir sur un 34 pour moi
> Métrage : 170 à 180 cm (comme indiqué sur le patron)
> Modifications : retrait de 8 cm au niveau de la ceinture + raccourci au-dessus du genou


***

Et voilà, bel été à tous !

vendredi 7 juin 2019

Keep Cool : 1 patron - 3 versions

J'ai acheté le patron Keep Cool d'Ivanne S. sur un coup de tête l'été dernier avec pour projet de me coudre une jupe dans un tissu vichy rouge. 
Comme souvent, cette jupe est restée à l'état de projet...

Bref, le temps est passé et Anaïs est revenue au printemps me harceler avec son envie de robe sans bretelles dans un tissu Ananas... j'ai alors pensé que le Keep Cool serait ma délivrance!

// Keep Cool, la robe



Il s'agit du patron dans sa version "ampleur ultra" en taille 6 ans et je l'ai allongé de 30 cm environ.
J'ai utilisé un élastique de 3 cm de large pour limiter l'effet frou-frou et optimiser le confort.




Le tissu est une viscose avec un motif ananas de chez Mondial Tissus (ancienne collection), très facile à coudre.


La robe est légèrement transparente, elle est surtout destinée à être portée à la maison ou à la plage!
Je vous accorde que c'est un style particulier mais la propriétaire est ravie.




// Keep Cool, la jupe


L'occasion était trop belle pour faire d'une pierre, deux coups.
J'ai dégainé le tissu que mes parents m'avaient rapporté de Nouméa l'hiver dernier et hop, j'ai fait une jupe pour la grande.




Il s'agit cette fois du patron dans sa version "ampleur normale". 
Pour la taille, j'ai fait un compromis entre le 6 et 8 ans mais c'est la dimension de l'élastique qui fait la différence.





Bon, j'étais un peu déçue que les poches soient prises dans la ceinture, j'aurais aimé des poches sous la ceinture, je trouve que c'est plus joli mais je m'en suis aperçue trop tard pour rectifier.


Pour cette version, j'ai réalisé des coutures anglaises pour les coutures de côtés et un ourlet avec un biais rapporté.

// Keep Cool, le top


Concernant ma version, j'avais en tête de réaliser une jupe midi... jusqu'à l'essayage. Et là, clairement c'était moche pas top.
Ok la jupe midi est super à la mode mais les tailles hautes ne sont vraiment flatteuses sur moi.

Armée de mes ciseaux, j'ai raccourci ma jupe de 13 cm et ajouté des bretelles et voilà!



Il s'agit d'une taille 36, ampleur normale.



Le tissu est tout doux et mais très pénible à coudre. J'aurais peut-être dû essayer de le tremper dans un mélange eau + maïzena mais je n'ai encore jamais testé.

Pour le dos, j'ai eu envie de croiser les bretelles.



Il s'agit d'un petit coupon de 80 cm déniché en soldes chez John Lewis lors de notre dernier séjour à Édimbourg. Maintenant je verrai cet été la portabilité de ce haut.

mardi 4 juin 2019

Johanna, la chemise

Voici quelques photos de ma chemise Johanna, j'en avais publié le mois dernier mais la qualité n'était vraiment pas bonne.

Celles-ci sont prises de plus près.


Je suis repartie d'une taille 34.
J'avais cousu une première Johanna il y a deux ans, je trouvais la chemise un peu ajustée mais mon tissu n'était pas très souple donc je suis restée sur le 34.

Voici Johanna #1 :


Et Johanna #2 :




// Les modifications :


- l'empiècement dos a été coupé dans le biais

- le col a été modifié pour faire un col pointu à la place du col rond

- le bas de la chemise étant droit, j'ai redessiné le bas de la chemise pour faire une forme arrondie. Pour cela, je me suis appuyée sur le patron du chemiser Liseron.

// Les difficultés rencontrées :


- les raccords : j'ai profité d'une journée de stage pour couper le tissu et me faire aider de Valérie pour le placement des pièces

- le tissu : il s'agit d'une flanelle de coton très douce mais qui a tendance à se déformer. Au moment de monter la patte de boutonnage, ça a été la grosse galère. Du coup, j'ai cousu la partie droite sur la partie gauche car les raccords marchaient mieux... mais normalement, c'est l'inverse pour un chemisier pour femme.

- les manches : j'ai cousu deux manches gauches ! Sauf qu'il ne me restait plus de tissu... J'ai fini par en retrouver sur internet pour pouvoir finir ma chemise quelques semaines plus tard...

- les boutonnières : j'avais l'habitude ma vieille machine qui cousait les boutonnières trop longues. Avec ma rolls, je n'ai pas fait attention... du coup, les boutonnières étaient carrément trop petites, il a fallu que je trouve des tous petits boutons pour qu'ils passent dans le trou...


Crédit Photo - Nanette!

J'en suis quand même venue à bout!